FATZO ALGÉRIE – Revista Digital

FATZO  ALGÉRIE

À travers ma fenêtre,

Je regarde la lune,

Elle brille,

Elle sourit,

Elle éclaire mes nuits.

 

J’ai connu un océan,

Il était riche,

Il était grand,

Il n’était bon

Qu’a me noyer.

À trop aimer l’autre,

Souvent,

Souvent

On s’oublie.

 

Calme rivière,

Coule,

Inconnue

Entre courants

Et tourments.

Connaissant

L’éphémère,

J’apprécie mieux

Le chant des oiseaux,

L’odeur des fleurs

Et le goût du miel.

 

Fatzo