A AMÍGDALA, SEU CÉREBRO E A SUA DISPOSIÇÃO EM FAZER

 

Vous êtes du genre à tout remettre au lendemain ? La faute à votre cerveau!

© iStock/Renphoto

Êtes-vous plutôt du genre à remettre vos tâches au lendemain ou à les faire tout de suite ?Selon une nouvelle étude, la différence entre ces deux types de personnalité – personne d’action ou procrastinateur – se trouverait dans nos cerveaux.

Plus précisément elle serait déterminée par la taille de nos amygdales. L’amygdale est la partie du cerveau qui est associée au contrôle des émotions comme la peur. Au cours de l’étude, publiée dans la revue Psychological Science, les chercheurs ont déterminé que les personnes facilement distraites ont une amygdale plus grosse, ce qui explique leur tendance à repousser ce qu’elles doivent faire à plus tard : elles appréhendent plus le résultat de leurs actions.

La prudence est mère… de la procrastination

Pour arriver à cette conclusion, les cerveaux de 264 personnes ont été observés par imagerie à résonance magnétique. Ces hommes et femmes ont également complété un questionnaire afin de mesurer leur degré de procrastination.

Au final, les chercheurs se sont rendu compte que les procrastinateurs ont en moyenne une plus grosse amygdale. Leur comportement serait donc dû à leur prudence, et non pas à la paresse, car leurs centres de la peur sont plus actifs.

Les “Tiny habits”

Et pour ceux qui veulent travailler plus efficacement, l’expert en sciences comportementales B.J. Fogg a développé une méthode appelée « Tiny Habits » (habitudes minuscules). Pour changer ses habitudes, il recommande de se concentrer sur la création d’actions simples et concrètes et qui requièrent un effort minimal.

Par exemple, si vous voulez être en meilleure forme physique, fixez-vous le but de faire une pompe par jour. En réalité, vous allez probablement en faire plus, mais ce qui compte est d’instaurer le nouveau comportement sur le long terme. Et de ne pas oublier de se récompenser après !

In:

https://fr.express.live

2018/11/05